"attaque contre notre société"

D'après le maire de la ville, au moins trois personnes sont mortes dans une fusillade à Utrecht.
D'après le maire de la ville, au moins trois personnes sont mortes dans une fusillade à Utrecht.

"Nous ne cèderons pas face à l'intolérance", a déclaré lundi le Premier ministre néerlandais Mark Rutte après des fusillades à Utrecht qui ont fait trois morts selon le maire de la ville.

"Un acte de terrorisme est une attaque contre notre civilisation, contre notre société tolérante et ouverte (...) Il n'y a qu'une seule réponse, c'est que notre Etat de droit et notre démocratie soient plus forts que le fanatisme et la violence", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse.

"La police recherche un suspect originaire de Turquie, qui serait en lien avec l'incident de ce matin", affirme la police d'Utrecht sur Twitter, enjoignant au public à ne pas l'approcher.

Procès Barbarin: démission présentée

Le cardinal Philippe Barbarin a été condamné le 7 mars à six mois de prison avec sursis.
AFP Le cardinal Philippe Barbarin a été condamné le 7 mars à six mois de prison avec sursis.

Condamné le 7 mars à six mois de prison avec sursis pour non dénonciation des abus sexuels d'un prêtre, le cardinal Barbarin a présenté sa démission lundi matin au pape. Ce dernier pourrait se donner plusieurs semaines avant de l'accepter ou non.

Archevêque de Lyon depuis 2002, cardinal depuis 2003, primat des Gaules, Philippe Barbarin est considéré comme le plus haut dignitaire de l'Eglise de France. Si sa démission est acceptée, il deviendra "évêque émérite" de Lyon et restera cardinal. 

Fin février, le pape François avait déclaré lors d'un sommet qu'"aucun abus ne devait être couvert comme ce fut le cas par le passé". 

Une fusillade à Utrecht fait 3 morts

Un quartier de la ville d'Utrecht a été bouclé par la police.
afp Un quartier de la ville d'Utrecht a été bouclé par la police.

Un homme armé a ouvert le feu lundi dans un tramway à Utrecht, dans le centre des Pays-Bas, tuant trois personnes. Plusieurs autres sont blessées. D'autres coups de feu ont été tirés ailleurs dans la ville.

Les autorités n'ont évoqué à ce stade qu'un seul tireur mais indiqué ne pas exclure la possibilité qu'il y en ait plusieurs, en fuite. Une unité anti-terroriste a été déployée sur place.

La police a immédiatement annoncé un renforcement de la sécurité dans les aéroports et les bâtiments clés du pays. Les écoles ont fermé leurs portes. Les autorités ont rendu publique la photo d'un homme de 37 ans activement recherché. 

Indonésie:79 morts dans des inondations

Des inondations meurtrières frappent la Papouasie.
Keystone Des inondations meurtrières frappent la Papouasie.

Au moins 79 personnes ont péri dans des inondations qui ont frappé la province indonésienne de Papouasie.

"Le bilan pourrait encore s'alourdir puisque 43 personnes sont portées disparues", a précisé le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes Sutopo Purwo Nugroho. Des dizaines de personnes ont été blessées et 5700 ont été évacuées. Le gouvernement a décrété l'état d'urgence pour 14 jours.

D'octobre à avril, les pluies torrentielles sont fréquentes en Indonésie. En janvier, au moins 70 personnes avaient trouvé la mort dans des inondations et des glissements de terrain dans le sud de l'île de Célèbes. Des centaines d'habitants avaient évacué.

Jair Bolsonaro en visite à Washington

Le président brésilien Jair Bolsonaro rencontrera Donald Trump mardi.
EPA Le président brésilien Jair Bolsonaro rencontrera Donald Trump mardi.

Le président brésilien Jair Bolsonaro est aux Etats-Unis lundi pour une visite durant laquelle il rencontrera Donald Trump pour sceller une alliance conservatrice, renforcer les relations économiques et accroître la pression sur le Venezuela.

C'est le premier voyage de J.Bolsonaro à l'étranger pour une rencontre bilatérale depuis qu'il a pris ses fonctions le 1er janvier. Il avait assisté en janvier au Forum économique de Davos.

"Pour la première fois depuis longtemps, un président brésilien qui n'est pas anti-américain vient à Washington", a-t-il écrit. Il est accompagné de son fils, député fédéral, ainsi que de six ministres brésiliens.  

La Russie fête l'annexion de la Crimée

Vladimir Poutine a défendu l'annexion de la Crimée devant des milliers de personnes.
AP Vladimir Poutine a défendu l'annexion de la Crimée devant des milliers de personnes.

Il y a cinq ans jour pour jour, la Crimée devenait russe. Lundi, la Russie fête cette annexion, condamnée par Kiev et la communauté internationale mais saluée par la majorité des Russes.

Le président Vladimir Poutine se rendra donc en Crimée pour participer aux festivités: festival de jazz, spectacles, flash mob de danse et ateliers sont prévus. "C'est une date très importante pour tous les Russes", souligne le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Alors que la Russie fête, les Etats-Unis, l'Australie et le Canada ont infligé vendredi de nouvelles sanctions contre des responsables russes pour ce que Washington qualifie de "poursuite de leur agression en Ukraine". 

"Gilets jaunes": 92 gardes à vue

Vives tensions au coeur de Paris lors du 18e épisode de manifestations des "gilets jaunes".
AFP Vives tensions au coeur de Paris lors du 18e épisode de manifestations des "gilets jaunes".

Au lendemain de l'acte 18 des "gilets jaunes" à Paris, 92 personnes se trouvaient toujours en garde à vue. Cinq d'entre elles sont mineures.

Pillages, incendies, jets de pavés sur les forces de l'ordre... le 18e acte du mouvement a connu un fort regain de violences samedi. L'avenue des Champs-Elysées, en particulier, a été mise à sac par les casseurs. 

Selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, 1500 militants "ultra-violents" s'étaient infiltrés parmi les 10'000 manifestants recensés à Paris. Samedi soir, la préfecture de police a annoncé avoir procédé à 237 interpellations en tout. 32'300 "gilets jaunes" se seraient mobilisés en France samedi.

Durcissement en Nouvelle-Zélande

Après les attaques à Christchurch, la Nouvelle-Zélande souhaite durcir le port d'armes.
AFP Après les attaques à Christchurch, la Nouvelle-Zélande souhaite durcir le port d'armes.

La Première ministre Jacinda Ardern a annoncé lundi que son gouvernement avait donné son accord de "principe" au durcissement de la législation sur les armes. Il présentera prochainement des mesures en ce sens.

Elle a également annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'attaque contre les mosquées qui a fait 50 morts vendredi à Christchurch. Le tireur présumé, un ressortissant australien de 28 ans et fasciste autoproclamé, s'est procuré ses armes sur la boutique en ligne d'une armurerie de Nouvelle-Zélande.

"Nous avons pris une décision en tant que gouvernement, nous sommes unis", a déclaré J. Ardern aux côtés de Winston Peters, son vice-Premier ministre.